Blog

Les arna-coeurs… Plus de 100.000€ de gains!!! 

http://www.laprovence.com/article/faits-divers-justice/4652354/les-escrocs-africains-avaient-un-gout-certain-pour-le-cash.html

Quand on lit ce genre d’articles, on a mal au cœur 😞. J’espère qu’en diffusant le plus possible les ressorts de ce genre de tracnard, on finira par ouvrir les yeux des personnes naïves ou fragilisées par la vie. 

Publicités

Spectral automnal houuu houuu hou 👻

Peut-être est-ce de saison, c’est bientôt halloween, après tout hhhhh 🤔😳😬… Je ne sais pas pourquoi au fond, mais j’ai entamé une discussion avec ma chère sœur, il y a peu, sur la mort, la vie, le temps, hakuna matataaa, tout ça kwaaa… 😂😂😂😂😂 L’impact du Roi lion est fantastiiique, n’est-ce pas? Lol!

Discussion spiralistique du matin, mercredi 4 octobre.

Quand j’écris «entamé une discussion», je veux plutôt dire que je suis partie loooin, dans une spirale analytique 🌪, dont j’ai le secret, avec de multiples références, glanées à gauche, à droite, dans mes voyages numériques et autres. Le cerveau, quel organe mirifique! 😍

Si j’utilise l’image de la spirale, ce n’est pas innocent. C’est parce qu’une discussion avec moi, c’est virevoltant! 😵 😂 Dès qu’une idée illumine mon cerveau d’illuminée, elle s’agglomère au raisonnement. A moi, après de clarifier mon «beurre». Le travail le plus difficile…

C’est la raison pour laquelle, vous pouvez être confronté, un jour, à une personne qui s’empresse de placer ses idées, 📣, dans une conversation… Ça boue en elle 🌋, alors que dans votre tête, c’est peut-être juuuste mijotant 😮. Votre frémissement de pensée peut être un maelstrom chez l’alter ego… Pensez-y 😉.

Ce travail de clarification, je m’y attèle sans cesse… Je les avais abordés dans mon précédent article d’égarée, ces concepts de vie, de mort, de temps qui passe… On les remue, on les malaxe, on les ressasse, toute notre existence. On veut savoir ce qu’on fait là, d’où l’on vient, à quoi sert notre timelaps temporel personnel. 

En Occident, la vie, la mort dépendent d’une ligne de temps. En Orient, la vie et la mort sont placés sur un cercle. Leur temps est cyclique. Ces deux mondes s’opposent fondamentalement là-dessus. C’est pour cela, entre autres, qu’ils ont toutes les peines à communiquer. 

Vous le savez, pour moi, le temps est «spiralistique»… Il a démarré d’un point, pour se dérouler, s’étendre, se dilater… Et aller, quelque part que nous n’envisageons pas, car nous n’avons aucune clé de compréhension pour l’instant. L’image qui m’a marquée récemment est celle du film de Luc Besson, Lucy

Le fil de raisonnement du scénario n’est pas pertinent….. OK!

Mais l’idée général, et les images, le punch du cerebro-movie!!! Qu’écrire? C’est du Best of Besson! Perso, j’ai adoré toutes ses productions ou presque. Ce qui fâche les critiques, ici, c’est son côté «American Styyyle Movie» Yiiii Haaa!!! Y’en a qui comprendront jamais l’entertainement. Tant pis pour eux! Youpi pour nous!

De mon «héritage» spirituel occidentale, je partage cette idée, contr’orientale, du «pas de retour en arrière possible» (comme le disent Pumba et Timon), une certitude pour moi. Donc, mon esprit rejette catégoriquement l’idée d’un cercle qui impose un réincarnation. Un cycle qui me paraît infernal… C’est une idée du temps qui va à l’encontre d’une évolution des espèces. Tempus fugit non stagnat. Je crois en une évolution vers autre chose d’innommable, d’inconcevable, de formidable.

En effet, le cercle impose une répétition à l’infini, alors que l’univers tout entier est en expansion. Il sursaute aussi… Des vagues nous traversent. Nous faisons partis d’un tout. Et ce tout, est hors, et en nous. Simplement, la plupart des humains, ne se rendent pas compte de cela. Ils sont déconnectés de la réalité. Alors qu’elle devient tangible, petit à petit, pour d’autres esprits, scientifiques…

Comment expliquer qu’un organe comme le cerveau héberge la conscience. Quel est le lien entre la bidoche et l’âme, posé prosaïquement… On le sait, la sacralisation du corps du mort date de longtemps. D’où vient-elle? De l’empathie… La souffrance d’autrui trouve écho dans nos chairs.

Elle semble exister chez certaines espèces. Éléphant exemple probant. D’autres espèces sensibles semblent ressentir de la peine née de la perte de l’être proche. L’empathie animale? Qui sait? Personne n’est capable de réellement comprendre l’autre, qu’il soit humain ou non… On suit juste quelques pistes, comme l’éléphant! 🤗

Poussière, tout n’est que poussière, alors pourquoi s’en faire? 🌬🌌

Histoire de gen(re)s. 🚻🔓

Dans mon espèce, on a posé THE principe, il y a fort fort lointain (enfiiin, je suppose puisque je n’y étais point), que seul deux types de gen(re)s existaient. 

Le mâle et la femelle. Mythe miteux.

Adam et Eve pour les plus croyants d’entre nous, avec la 🍎 ou sans ^^. Hier, j’ai tenté l’exploit de regarder La bible sur Arte, je n’y arrive pas… Franchement, je préfère Les dix commandements ou Le messager, c’est plus logique comme histoires.

Maaais, je sais, je sais que certains d’entre nous y tiennent mordicus! Ils croient en la totalité de ce qui est écrit, même si, désolée de l’écrire, ça ne tient pas debout des fois. Je pense, sincèrement, qu’il y a un défaut de compréhension ou de traduction. C’est pas possible autrement… 

Donc, un mâle et une femelle. Point… Barre… Abrupte… Eeet… Tranchant, net, historiquement parlant 🔪. Point/Poing vioOolent

Vous le savez, j’ai en horreur la violence 😠. Je vais souligner ce point par un violent (^^) «Get out», bien tranchant aussi, comme celui du Gal Silveria:

Après la purge par couperet que je viens de faire sur injonction militaire, je poursuis…  Scientifiquement parlant, bien évidemment, c’est une question, banale, de reproduction, purement, animale

Dans les autres espèces, il existe une multitude de forme de reproduction. Par exemple, je viens d’apprendre que chez le phasme, il n’existe que des femelles. C’est ainsi que cette espèce se perpétue. Entre filles. La chaaance!!! 😬

Quand elle stresse, elle ne pleure pas, elle sente le haricot. Voilà, c’est écrit. Vous mourrez plus intelligent aujourd’hui, si jamais cet événement perturbant vous saisissait, ce soir… J’en vois déjà qui flippent dans l’assistance MDR!!!

Alors, la reproduction humaine, poing non violent… ???

Apaisement?

Penses-tu!

Ben non, certains se distinguent de la masse. Et mon espèce a horreur de ceux qui sortent des clous. Elle les cloue au piloris. Incapable qu’elle est d’accepter ce qui est: une maman barbuuue trululu, chapeau pointu 😹😹😹

Un ministre qui s’exprime sur la PMA aaaa aaaaaaaa! A la manière de la Reine en colère (shake your Mozart), j’ai frémis en lisant les comm’ du 36ème dessous, genre «Commmment? Un enfant naissant sans lignaaaage paternelle? Cela ne se peut.»

Force est de constater que dans mon espèce, on ne peut pas faire autrement, pour la reproduction. Enfiiin… Pour le moment, hein, hé hé hé ^^. 

Pour clore ce poing, il est très aisé pour une femme de concevoir. En France, une chanson évoquait cette faculté qu’ont les femelles de mon espèce à se créer leur propre famille.

God bless Goldman, l’homme aux doigts d’or.

So do I… Yes, twice with no regret. Tant pis pour les «pertes» mon capitaine. 

Avant (dans mes années d’écolière, années 80-90), c’était plus simplement posé dans notre société, dans les bouquins d’école, tout du moins en apparence. Méfions-nous d’elles justement 😉.

On nous apprenait qu’il y avait deux types de gen(re)s: l’homo hétéro 💑 et l’homo homo 💏… Aussi existait un intermédiaire si j’ose m’exprimer ainsi, oui j’Ooose, l’homo bi, pris en sandwich entre les deux… Hummm

Qu’est ce qui lie tout ce beau monde? Love love love… That’s all. Folks!

Tiens! Une chanson que j’adore pour illustrer 💓💓 💓💓 💓💓. Tout le monde sait compter jusqu’à trois dans l’assistance? Je préfère m’en assurer 😹😹😹. Parce que ce n’est pas une évidence pour tous, hein. Hummm

Et puis, une autre que j’ai chantée de nombreuses fois, magnifiquement interprétée 😻… Séquence Emosssione à l’españole.

L’arc en ciel humain. La réalité qui colle.

Force est de constater, cependant, tant pis pour les grincheux, que des gen(re)s, il y en a de toooutes sortes! Franchement, ça crève les yeux 😏. On a des hétéro, des homos, des bi, des trans, des hermaphro, etc… Foi ou poix? Choisis! 😅

Des genres sexuelles, sexuées et asexuées, certains cumulent les deux genres, certains n’arrivent pas à choisir leur camp… Qu’on sait plus s’il faut dire «Bonjour Madame, ou Monsieur» des fois… ET des gens co-lo-relles. Pourquoi j’évoque ce point-là? Parce qu’il y a un lien, pardi.

Oui, il existe un lien entre les gen(re)s, vous en doutiez? Nous sommes tous liés car à l’origine, il existe deux individus qui donnèrent naissance à un humain, tel que nous le connaissons actuellement. Je simplifie, bien-sûr.

Que voulez-vous? L’homme aime expérimenter. Il se cherche sans cesse… Il s’est mélangé les «pinceaux» (😂😂😂😂😂) de manière discrète et incontrôlable, de nombreuses fois, avant que les analyses adn n’existent ^^… Hummm

Revoir aussi des extraits bien «sentis» de La guerre du feu, l’humain use de phéromones 👃, je le savais depuis longtemps ^^  😂😂😂😂😂

… Ben si on peut plus wigoler hein!? Chu dé-so-lée, v’lá qu’ça m’reprend, j’ai beaucoup de mâle à voir l’homme comme un être civilisé, parfois, souvent… 👊👊👊. Et pour cause:

Je fais un saut de puce… De peau à peau… De pion à pion… La question revient tout le temps… Elle sera toujours d’actualité, sauf à métisser, sur ton ouvrage de tisserand, tu reviendras sans cesse.

La race, cette idée éculée. 

Avant d’aller plus loin, arrêtons de suite de fantasmer sur la «race», cette idée neuve hautement ri-di-cu-le. Personne ne peut remonter ses origines bien bien loin (est-ce que tu vois le lien subtil avec le film évoqué ci-dessus? ^^ 😂😂😂). 

Personne ne peut déterminer, à ce jour, quelles sont ses racines profondes. C’est dit et écrit 🙅. Chez moi, personne n’est noir ou blanc, nous sommes un camaïeu de chères chairs.

Après mon emménagement à Albertville, je rencontrai un savoyard (origine italienne comme beaucoup ici).  L’idée de couple ou de famille était inenvisageable pour cet homme, car il pensa à son père, dangereux réfractaire, à ses sœurs, dont l’opinion lui faisait peur.

Neuf mois et naquit Inaya. Ma perle de Savoie. Elle est à moi. Rien qu’à moi. Plus tard, ces lignes, elle lira. Elle saura alors, qu’elle fut conçu dans une apothéose de sens exacerbés. Un amour pur, sain et naturel de désir maternel. Ma chaleur, ma douceur, mon bonheur.

Pour me détendre de la connerie humaine, vise un peu, j’te sors ma playlist maaan

Ben niiion, on ne choisiiit pas… Écoute Maxime Le Forestier.

———————————————

J’fais une pause, j’pense à aut’chose… 

———————————————

L’homme et la femme, quel dil’aime.

Parfois, l’homme se perd 🙄… J’en sais kekchoz… Deux fois! Oui M’dame 😒 😁.

https://g.co/kgs/De8vJ5

La femme ne s’est plus où elle en est, elle non plus 🤔… 

Les hommes et femmes sont deux étranges étrangers ayant toutes les peines à communiquer. Ils se jux-ta-posent plutôt que s’opposent… Mais, s’ils s’opposent, il faut qu’ils se pausent, et passent à aut’choz.

Etant une femme, j’appartiens, de facto, à une quasi égalité (pas de chiffrage exact de disponible, évidemment) traitée comme une minorité (bizarre non???). Et ce, depuis belles lurettes! Si. Vous savez que c’est vrai. 

Parallèlement à ce constat, j’ai compris que plus l’humain a d’aisance, plus il a de vices. Et qui trinque toujours? Tchin tchin, toujours la même… Elle et ses enfants. Parce que c’est si facile de s’en prendre aux plus intelligents.

Vous pouvez rétorquer tooouuut CE que vous voudrez, je n’en démordrai pas. Je serai implacable, voire mordante, dans mon raisonnement. Comme à mon habitude vous m’direz… Faut dire qu’il y a matière à être catégorique 😢.

Une seule chose chose à faire, femme…

Une seule chose est sûre, femme. 

L’homme est un trouillard 🤔😛. 

Dixit de Groodt et d’autres… L’un dans l’autre, idée pénétrante de la convergence de deux genres qui semblent ne pas être fait pour s’écouter, tout juste pour s’entendre…

Cependant, il existe toujours des exceptions aux règles 😱😂😂😂😂…

La preuve, toujours tirée d’actualités, l’homme oriental a peur des accidents routiers féminins ^^. J’ai écrit mon opinion sur le sujet, tout ce que cela m’inspire: «A quand le permis pour les chameaux?» 😂😂😂😂😂

Écoutez Dianne Tell, elle tire et fait mouche… «Pourtant», et pour tant de femmes, «les temps ont chaAangééé»… Prenez acte, les hommes! Arrêtez de rêver, y’aura jamais de retour en «arriéré» pfff fff fff!

Vous savez mon impression globale du moment? 

Les sorcières d’hier sont les féministes d’aujourd’hui

A ce propos, je soupçonne un complot des pharmaciens de l’époque (les «Apocalypticaires» hhhhh) pour éliminer la concurrence féminine de la ligue des herboristes du moyen-âge 😓.

Regardez comment sont traitées les Femen… Un mouvement nécessaire? Ras l’bol raz d’marée d’mamelles? Je suis pour la liberté de sortir ses seins qu’on ne saurait voir, ou plutôt loucher d’ssus. 

Ecoutez Louise de Ville… Elle est à mourir de rire, cette américaine avec son franc parler. Elle a de la chance d’être en France pour exprimer ses idées. Spécialement à Paris 😉. Paris est un microcosme unique.

D’une manière générale, j’adore les gen(re)s qui bousculent les idées fixes, et les font tomber comme des dominos! 😀 Oui, tout est mouvant dans cette vie qu’on nous a accordée. 

Même si, je l’avoue, je me fais figure d’être un point fixe dans le temps et l’espace, depuis quelques temps. Un point stagnant. Un poing levé. Réfléchissant. 

Un point maure

Pfff fffff ffffffff!!! Fallait que je la case-de-l’oncle-Tom, celle-là 😌… 

Attention, voilà le vibrato de la virago.

Les religions, les religieux, eeet Dieu dans tout ça?

Bien-sûr, quasi toutes les RELIGIONS monothéistes ou pas, se sont engouffrées dans cette «brèche» malsaine: l’entre-cuisses des gen(re)s. En soi, c’est une idée dé-goû-tante, voire un viol de la personnalité de chacun 😳.

Les RELIGIEUX prônent que tous ceux qui dérogent à la loi «divine» (???) de la bipolarité, heu pardon, du bipartisme, du bicaméralisme (on aime bien séparer chez eux), sont des petits «Malin(s)» 👹, atteints de perversité quasi incurable…

L’exemple le plus marquant car à la mode (dont on se passerait bien, nous, les allergènes ^^), sont ces dogmes islamiques, venus d’outre tombe, heuuuu, monde, parmi les plus inhumains. Inhumain car ils rejettent et condamnent à mort l’humain. 

Illustration morbide, womenicide 😠:

Vous pouvez écouter, je crois utilement, Mohamed SIFAOUI intervenant dans l’émission L’info du vrai d’hier. Il a mis tout le monde mal à l’aise parce qu’il énonce des vérités que je partage. Ça ne me met pas mal à l’aise car ce qu’il énonce est évident.

Il évoqua notamment, ces librairies en France, pleine de bouquins de «frères» «musulmans», de wahabisme, cette maladie mortifère… On pourrait établir un parallèle avec le bouquin d’Hitler… Il est des combats à ne pas mener 😠. Il est des livres à «autodafé».

Voici la liste lapidaire des indésirables que Schindler n’a point faite, telle qu’elle m’apparaît avec limpidité

  1. number one, la femme/l’enfant,
  2. number two, les non-hétérosexuels (c’est plus court ainsi, n’est ce pas? C’est fort pour quelqu’un qui déteste les raccourcis), 
  3. number three, les personnes athées ou croyants en une divinité non licite aux yeux de certains, 
  4. number four, les personnes colorées trop fortement au goût de certains (maudite mélatonine!!!) ou pas assez!… Que tu sais plus où t’en es si t’essayes de comprendre…
  5. Comprendre pourquoi cette obsession du blanc... Vise le paradoxe! 😨

Et cette liste des minoritaires, de facto marginaux, d’évoluer en fonction des opportunités de prendre le pouvoir absolu, par une majorité, mwa ha ha ha ha. Non. Ce n’est vraiment pas drôle.

Ceux qui n’ont pas compris que l’homme n’en est qu’à ses balbutiements intellectuelo-spirituello-phylosophico-physiologiques, lèvent le doigt majeur… Au piquet! Vous ne me lisez pas assez lol!

Moi qui appartient à une «sous»-espèce, l’honnie/lonely du moment ^^, appartenant à une minorité minoritaire, je vous l’écris comme je le pense, ce débat pue. Je n’ai aucune envie d’entrer dans des considérations religieuses qui sentent mauvais le rejet de l’alter ego minoritaire. Niet!

Parce que, oui, c’est la clé mes cocos: la minorité vs la majorité.

A ce moment précis de mon récit, je vais me fendre, la poire, rien ne vaut l’humour… Attend! J’imagine trois secondes, l’étranger non-francophone qui traduit cette phrase et tente de la comprendreHummm… 

Revenons à nos «moutons»… Je vais me fendre d’une anecdote estudiantine. 

Abracadabra! Je fais remonter du tréfonds de ma cervelle fatiguée, un souvenir usagé. Celui de mes années fac, le seul moment où j’ai brillé aux yeux de mon prof de libertés publiques. 

Oui, ses yeux endormis (faut comprendre, j’étais la dernière à passer) se sont subitement éclairés, lorsque j’ai énoncé ma p’tite «vérité»: la société, c’est la dictature de la majorité. On s’y plie ou l’on rompt les 3/4 du temps.

Et pendant ce temps sur Terre, un Jarawa, beau comme Adam, dit que notre monde pue… Je tousse encore ce matin, mes bronches encombrées de pollution, je suis passée derrière un véhicule qui démarrait, j’ai cru cracher mes poumons! Nous nous gazons en toute complaisance…

Et pendant ce temps sur Terre, le Bouthan mesure avec lenteur, son BNB

https://www.arte.tv/fr/videos/045770-000-A/bhoutan-le-royaume-du-bonheur/

Et toi? Tu calcules qui ou quoi?

Jeux de langues… 👅 😱😉😂 😂

Hier, un jour ordinaire de course aux courses dominicales bis repetita, as usual! Comme d’habituuude, lors de mes déplacements, il m’est arrivé un peu/souvent/beaucoup d’être stoppée dans mon élan, par des humains sollicitants. Diiing donc Nounette? OuiiiKessskiya pour vot’service? 😊

Dégageant des ondes positives malgré moi, je tente de laisser, tant bien que bien, dans mon sillage vital, des p’tites aides que j’espère toujours utiles et fructueuses à mon alter ego ego egO….. J’aime faire des vagues 🌊… De là naît mon bien-être. Merci mon Dieu! Hamdoullah, louange à toi.

Mon enthousiasme renaît toujours tel un phénix en mon âme, même si la méchanceté d’autrui tend à griller mes plumes 😉. Ne me demandez pas pourquoi ou comment, c’est comme ça, je résilie la lie, pour repartir, de belle envie, croquer la vie. À belles dents 🦁.

Une voisine croisée à un croisement, en compagnie de ses enfants, me «demande» si je déménage… Etant dans l’impossibilité catégorique de mentir (comme tant d’autres savent si bien le faire, de peur de la poisse), je lui réponds que rien n’a été signé. C’est en état d’attente…

J’en suis au stade d’une contre-visite de la part du bailleur, ayant de «menus» travaux à effectuer: reprendre l’habillage de toutes les pièces de vie ou presque 😰… Les plinthes et portes grises doivent demeurer grises, les murs blancs. Okay, o-kay, O-Kay…

Étant donné qu’elle aussi, est exténuée par les étages à monter avec sa descendance, elle souhaite «visiblement», changer d’appartement. Alors, je lui communique le sésame: il faut remplir un dossier, et attendre le bon vouloir du logeur. Elle aimerait rester dans le même quartier. Je lui réponds qu’il faut faire les choses, et après, s’en remettre à Dieu. «Inchallah» lui lancé-je. C’est facile de mettre à l’aise autrui.

Ah! J’oubliais… Elle ne me parle pas du tout. C’est sa petite fille qui traduit comme elle peut, mes explications. J’ai demandé à mon amie née dans le même pays qu’elle, pourquoi cette sorte d’«autisme» choisi. Il est vrai que j’ai constaté que beaucoup d’étrangers (à l’international) conservent leur «doudou» langue. C’est commode, je le comprends, mais dans la vie quotidienne, c’est la galère…

Mon amie me répondit que c’était une question d’état d’esprit dans l’État français (?). Donc, j’en ai tiré la conclusion que certaines personnes préfèrent demeurer dans une bulle, quitte à se défaciliter la vie… Sehr étrange! 😯 Moi qui suis toujours dans une quête de la facilité et de la simplification, j’avoue, je ne comprends pas… Si je tribullais en Chine, soyez sûrs que j’apprendrais, au moins, le mandarin.

Il m’est arrivé tantôt une autre scène de vie liée à cela, dans mon nano théâtre de quartier. Je discutais paisiblement avec une voisine qui vient de donner naissance à un petit bout d’bébé, qu’on n’a qu’une envie, c’est de croquer ses joues rebondies 🤗. Un ammmour de petite fille!

Dès le premier échange de regards entre nous, ça collait! Communiquer avec un enfant, ou un bébé, ne m’a jamais posé difficulté. Je plonge mes yeux dans les siens, c’est magique comme ça va vite! On échange, facilement… Par contre, avec les adultes, c’est une autre paire de «gifles», c’est ardu 😓. 

Avec ma gentille voisine, je conversais gentiment quand un groupe de femmes de son origine, arrivait de l’école. Savez-vous ce qu’a fait l’une d’entre elles? Elle s’est carrément interposée, physiquement, entre ma voisine et moi, en plein milieu de notre échange. Je me suis effacée, doucement et discrètement… L’effet de groupe est puissant. La minorité a l’habitude d’aller voir ailleurs si elle y est, hummm!

Dernier tour de langue écrite, une rencontre sympathique, entre langues communiquantes, que je m’en vais vous narrer. Un interlude sympa éclaire tout votre quotidien ^^. Je déambulais dans le rayon sauces de mon magasin, en essayant de me souvenir de ma liste de courses (trois enfants, te voilà gaga 😛), lorsqu’une dame m’interrompit pour me raconter sa tranche de vie. Oui, ça m’arrive tout le temps, vous disais-je… J’étais en train de communiquer avec ma fille de quatre ans à coup de langues «bleubleubleubleu bleuuu», c’est à peu près cela 😂😂😂. 

Ça lui rappela son enfance, diiis! elle échangeait toujours avec sa sœur sur le même mode quand elles étaient gamines, et ça tapait sur les nerfs de sa mère. Elle ajouta également qu’elles continuaient à embêter leur maman aujourd’hui, avec leurs «bleubleubleubleu» si énervant… Et me conseilla avec force rires, de continuer le langage de langues avec mes puces. On était pliées de rire toutes les deux, les gens ont du se demander si l’on se connaissait…

Et ma fille de cinq ans et demi de glisser le mot fatidique: ketchup! J’avais envie de lui répondre «bleubleubleu»… 

La comm c’est trop facile, c’est une question de volonté, d’adaptation et de bon vivre ensemble 😉. 

La curiosité de connaître d’autres façons de vivre.

http://wp.me/p2v4vL-1Ok

Conseils de bon sens…

Quelles sont les connaisances basiques de droit qu’un entrepreneur doit connaître ?

http://wp.me/p2v4vL-1PR

Cf mon comm’ pour voir c’que j’en pense…

La Bonté – une des formes les plus hautes de l’intelligence — ibusinessman

Trouvé sur le blog d’Anne, une belle définition de la bonté, histoire de nous inspirer, expirer, inspirer! 😊

http://wp.me/p89its-7qQ