Blog

La chasse aux pauvres est ouverte!? 😶

Vieille chasse à l’homme ou à la femme, voire à l’enfant, d’antan (vieille ici, toujours en vogue, ailleurs), le nouveau sport à la mode pour les conducteurs de Hummer, Ferrari ou Porsche, et même de Twingo (!): la chasse aux pauvres… Bientôt, ils vont se croire dans GTA et les écraser pour de bon 😠.

En tout cas, sachez-le, quand je dois traverser la route, je laisse passer les fous du volant, en priorité. Oui, je sais que dans 90% des cas, ils sont prioritaires dans leur tête (avec toutes sortes d’insultes en prime pour les laissés sur le bas côté de la chaussée). C’est l’une des manifestations de la loi du plus fort, et ma loi à moi, en tant que piétonne, c’est la prudence 😉.

Et là las lasse. Boum! Cette pfouite (y’a souvent des coups d’grisou par là-bas…) directos de l’assemblée nationale (!!!): «Mônsieur? Mouiii? … Madâme se plaint qu’il y ait du lièèèvre au dîner de ce souaaar… Diantre! Mâdaaame devra s’en contenter, le chevreuil se fait raaare par les temps qui court. Et vous lui direz que pour sa garde-robe, elle devra remettre ses hardes de l’année en cours…».

Le serviteur repart, traumatisé. Il se demande si l’on va reconduire son CDD… 😱😂😱😂😱😂😱

Une de mes amies a réagi à cet article sur FB: «Je devrais dire quoi avec 500 euros par mois. Si elle veut, on échange.» No comment… 😠 Ou si, un coup d’Patriiiick 😂😂😂😂😂

S’en suit un documentaire initié en partie par un député qui a été pauvre un jour (si ça existe lol! vous pouvez les compter sur les doigts d’une main, ceux-là). Au moins, on est sûr qu’il sait de quoi qu’il cause… Et son histoire Essonne… Et tonne… Étonne et sonne. J’entends l’orage, surtout vers la cabaaane au fond du jaaar’din. Ça m’a fendu le cœur 😢.

Dans ce documentaire, on croise soudain un assourdissant silensss sss sss sse de sourd…

… Silence coupable! Pas de ce qu’il en dit de cette pauvreté honnie, pas de son analyse «hautement documentée» sur l’éradication des pauv… Pardon, de la pauvreté. Nooon! Coupable d’être un économiste chargé de faire vendre du papier, hautement destructeur de l’environnement, bourré de colorants. Pas bio tout ça…..

Et y’a des gogos pour acheter, c’est ça le pire, je crois. Ils payent pour voir écrit ce qu’ils pensent. Ça les réconforte sans aucun doute, dans leur vérité. Pour en revenir à l’aspect économique, ce qui fait mal au cœur à l’économiste, ce n’est pas que le «chômeur mâle sale et saoul de cinquante ans» gaspille l’argent public sans travailler. Nooon?

Non. Cet argent public issu des impôts de certains français, incapables de s’évader fiscalement, à St Barth, retourne dans le circuit économique (Etat=5€. Pinard=5€. Opération nulle, dans tous les sens du terme). Cet argent n’est jamais économisé. Il ne dort pas sur un compte. Ce qui fait chier jaune l’économiste, c’est que la force de travail du chômeur ne contribue pas à l’enrichissement de son voisin entrepreneur. C’est tout.

De ma propre expérience, il ressort les mêmes peurs qui ont saisi Monsieur le Député. J’ai trouvé touchante la réflexion de sa fille en visite à l’assemblée «C’est pas de l’or dis?». Ben si ma chérie. C’est la raison pour laquelle ils sont si déconnectés de notre réalité… Leur voix vibrent chaque jour, dans des locaux représentatifs d’un temps glorieux (pour certains) d’écarts majeurs entre les bourses, de quoi faire le grand écart même… Hummm… 😂😂😂😂😂

Les mêmes peurs, écrivais-je…

Peur de me voir retirer mon bébé, après sa naissance, parce que j’étais maman solo sans frigo…

Peur qu’on me coupe mes droits longtemps, pour avoir déménagé d’une ville à lautre

Peur de tomber malade, d’un accident, qui m’empêcherait de m’occuper de mon enfant...

Quand t’es pauvre, t’as peur et tu ne fais plus confiance. Voilà tout.

Bien-sûr, il faut dépasser ses peurs pour avancer. Mais, un sentiment obnubile ta conscience: tu constates que t’es incapable de créer de la richesse pour toi-même et ceux dont t’as la charge morale et financière. Tu te dis «Que vais-je leur expliquer plus tard? Quel image donné-je de moi, en tant qu’être humain, aujourd’hui?»… Il y a toujours une part d’ombre qui s’installe en nous, définitivement.

Personnellement, je ne ressens aucune jalousie ou envie face à des personnes plus riches. S’ils ont réussi, tant mieux. S’ils sont heureux, tant mieux. Ce qui me gêne, c’est leur dégoût de l’autre d’abord, et ce surplus qu’il leur reste après avoir assuré leur train de vie, dont ils ne savent que faire, et qui dort quelque part. Cet argent propre devrait être réinjecté dans l’économie.

Alors, je ne vous parle pas de l’argent sale… Je vous laisse avec ceux qui maîtrisent davantage la question. Si vous en avez le courage…

Publicités

L’art des origines, l’origine des arts.

Aujourd’hui, j’ai eu envie subite de partager mon ressenti et mon extra-polation, après avoir vu une émission, pa-ssio-nnante, consacrée à ceux qu’on appelle «aborigènes», que j’appellerai Australiens. Tout simplement. Oui, c’est simple. C’est une question toute bête de chrono-logique.

Heureusement pour eux et d’autres, des traces écrites existent: les ancêtres des Australiens ont laissé de magnifiques fresques, reflets des temps passés. Si ces précieuses traces sont détruites, il y a falsification de l’Histoire de tous. C’est le combat apolitique des scientifiques. Et ils usent désormais de génétique pour analyser les squelettes 💀.

Voici donc que l’occupant tardif de Cardiff et d’ailleurs, s’intéresse à l’histoire de son (?) pays à l’envers, dans tous les sens du terme 🙃. Hou la la! J’ai les antipOdes tOut retOurnés moi… Youpi! Au bout de 400 ans, il était temps ^^!!! Vous allez comprendre en lisant jusqu’au bout, pourquoi c’est Anteverse. Le pays des morts importants…

N.B.: Tu peux lire ce paragraphe les pieds en l’air lol! Ça aidera peut-être à la compréhension. Ben oui, ça fera monté le «sens» à la tête 😉😂😂😂😂. Un autre exemple donné par l’actualité: des crânes de vaillants résistants à l’oppresseur, vont être restitués. Non. Pas ceux d’Astérix et Obélix lol!!! Iciii🌍

Aux pays des kangourous, les premiers occupants de l’Australie contiennent en eux, un véritable trésor de l’humanité, qu’on devrait les classer au patrimoine mondial humain dis!!! Ils sont les descendants quasi direct des tout premiers «migrants», il y a plus de 50.000 ans génétiquement parlant 😮… Savourez l’élégance parisienne du titre 👌.

A ce jour, impossible de déterminer leur provenance. Afrique, Asie? 🤔 Un jour, un groupe d’entre eux embarqua à l’aventure, comme le font tous les courageux marins du monde 😊. L’épique épopée de cet épisode de peuplement débuta… Dommage, elle finira mal…

Leur ADN d’homo sapiens sapiens est unique au monde. C’est celui de notre ancêtre à tous: l’homo soi-disant savant (Hummm?), pratiquement inaltéré… C’est ce que les scientifiques, tous descendants d’anglais*, du «cru» ont découvert récemment. Pour éviter la débilité congénitale, ils pratiquèrent le brassement génétique. Y’en a qui devraient s’en inspirer humm humm humm

*Excuse, je n’ai pas vu un seul «abo abo abo»… Pardon ça veut plus sortir… Docteur en archéologie de son propre pays, faute d’avoir pu en faire les études… Imagine, ici, Dupont interdit d’études de médecine… ??? Ce serait aberrant n’est-ce pas. Ce n’est point une question.

En effet, après que l’envahisseur anglais a con-sciencieusement tenté d’éradiquer toute trace de leur existence depuis 1600 et des poussières (maladies, alcool, vol d’enfants… Les trucs habituels quoi!), ô joie, certains de ses descendants tentent de rectifier la tentative d’effacement. Je sais pas s’il faut applaudir ou pleurer…

Me souviens du ressenti d’Antoine de Maximy en tournée là-bas. Il était plutôt étonné de l’accueil singulier des Australiens, qu’ils soient descendants des colons, ou primo-accédants. La méfiance était de mise. Ce qui prouve que des tensions demeurent. Et pour longtemps, je le crains 😢…

Pour faire une analogie vice «versienne», les peuples européens, en majorité, sont tous remontés contre les immigrés récents, ils aimeraient préserver leur ADN, leur culture, leur religion… C’est la même chose en Australie! Sauf que l’envahisseur est européen. Y’a de quoi perdre la boule 😵. En France, on peut lire ça:

«Petit» détour local… On remet les pieds sur Terre.

Priorité aux primo-accédants d’un territoire, les autres sont les bienvenus, pourvu qu’ils les respectent. Ça devrait plaire à tout le monde ça? Cette règle devrait être universellement retenue? Et ben niooon! C’est malheureux, mais ce n’est «guerres» le cas.

Et pourquoi ce guère? C’est parce que l’humain n’est pas sé-den-taire. C’est une espèce mouvante, migrante, envahissante. Quand l’humain cesse de se mouvoir, il tombe malade. La preuve avec un documentaire sur le combat contre le diabète. Un homme voit son taux de sucre dans le sang chuter, après activité physique…

La minute «medicare» hhhhh.

Fin de la minute physio-logique, place au quart d’heure psychiatrique. Mes aïeux! 🤕

Comme d’habitude, je vais rebondir comme une diablesse de sa boîte de fromage savoyard lol! Ça pue pas qu’un peu ces histoires… J’ai lu, il y a peu, des propos blessants, concernant les gosses d’immigrés plus ou moins récents. Il s’agissait d’exploiter la récente disparition de Djohnnyyy

Et cela entraîne une ré-action. Un «Je vous ai compris!» tonitruant hhhhh. Et ça fait longtemps que j’ai compris la bonne attitude… Prenons mon exemple, celui que je connais le mieux. Depuis mon enfance, je sais que je ne suis pas chez moi. En règle générale, il est illusoire de croire que les choses (pire, les êtres vivants) nous appartiennent…

Mon logement peut m’être retiré, il ne m’appartient pas. Même si t’es propriétaire, on peut t’expropier, te spolier, tout peut partir en fumée etc… Ça fait mal au cœur de voir disparaître certaines choses, mais il fait relativiser. Finalement, j’ai circonscrit mon «territoire» à mon propre corps. C’est mon temple. Ma circonférence maîtrisée par ma seule volonté.

Depuis mon emménagement savoyard, c’est une évidence «visible». Je le lis dans les regards, les attitudes… Je vois 👀 que je dérange. Et cela ne me dérange pas. Pourquoi? C’est parce que je considère que mon foyer, c’est là où je repose ma tête. Une chanson que j’adore, pour faire comprendre: Wherever I may roam. Quelques phrases clés:

«… and the road becomes my bride
… et la route devient mon épouse
I have stripped of all but pride
Je me suis dépouillé de tout, sauf de ma fierté
So in her I do confide
Donc à elle, je me confie
And she keeps me satisfied
Et elle me satisfait pleinement
Gives me all I need
Me donne tout ce dont j’ai besoin

… and with dust in throat I crave
… et avec de la poussière dans la gorge, j’implore,

Only knowledge will I save
Le seul savoir que je sauverai
To the game you stay a slave
A ce jeu, tu restes l’esclave

Rover, wanderer
Rôdeur, errant
Nomad, vagabond
Nomade, vagabond,
Call me what you will
Appellez-moi comme vous voulez

But I’ll take my time anywhere
Mais je prendrai mon temps, n’importe où
I’m free to speak my mind anywhere
Je suis libre de m’exprimer, n’importe
And I’ll redefine anywhere
Et je me redéfinirai n’importe où

Anywhere I may roam
Partout où j’errerais
Where I lay my head is home
Là où je pose la tête, je suis chez moi

… and the earth becomes my throne
… et la terre devient mon trône
I adapt to the unknown
Je m’adapte à l’inconnu
Under wandering stars I’ve grown
Sous des étoiles errantes, j’ai grandi,
By myself but not alone.
Solitaire mais pas seul.
I ask no one
Je ne demande rien à personne

… and my ties are severed clean
… et mes attaches sont coupées net
The less I have the more I gain
Moins je possède et plus je gagne
Off the beaten path I reign
Hors des sentiers battus, je règne

Rover, wanderer
Rodeur, chien errant
Nomad, vagabond
Nomade, vagabond,
Call me what you will
Appellez-moi comme vous voulez

But I’ll take my time anywhere
Mais je prendrai mon temps, n’importe où
I’m free to speak my mind anywhere
Libre de m’exprimer, n’importe où
And I’ll never mind anywhere
Et je me fous de tout, n’importe où

Anywhere I may roam
Partout où j’errerai
Where I lay my head is home
Là où je pose la tête, je suis chez moi

But i’ll take my time anywhere
Mais je prendrai mon temps, n’importe où
Free to speak my mind
Libre de dire ce que je pense
And I’ll take my find anywhere
Et je prendrai ce que je trouve, n’importe où
Anywhere I may roam
Où que me portent mes pas,
Where I lay my head is home
Là où je me pose, je me sens chez moi
Carved upon my stone
C’est gravé sur ma pierre tombale,
My body lie, but still I roam
Ci-gît mon corps, mais moi, j’erre toujours
Wherever I may roam

Partout où j’errerai»

Toc toc! L’anecdote ad hoc…

Hier, j’étais au téléphone avec une amie de St Jean de Maurienne (Savoie). Elle y est née, mais pas son papi, ni sa mamie. Origine, Afrique. Elle m’a rapporté que certains «petits nouveaux» s’imposaient. Perso, je limite mes fréquentations, donc je ne peux témoigner directement.

C’est quoi s’imposer? Ils interrompent une installation collective, pour faire une prière (???)… Certains sont vindicatifs, ils veulent interdire les poupées, les sapins de noël, etc… Je pense que vous comprenez que le lien entre ces manifestations est idéologique. Ce mal insidieux vient de l’extérieur, et je comprends qu’on veuille se préserver.

Comprenez également le malaise de ceux qu’on associe à cette mouvance nauséabonde. Nous sommes en colère et désespérés.

Arnaqu’un jour, Arnaque toujours, qu’est ce qu’ils sont lourds 😠

Encore un commentaire pour faire tomber dans leur piège, mes chers lecteurs! Non, mon lectorat n’est pas bête!!!

«Bonjour je suis Monique Baure, j’ai été victime d’une grosse arnaque sur le site meetic.fr J’ai rencontré un homme sur un site de rencontre du nom de PATRICK PAIN, et nous avons échangé nos adresses mail pour mieux converser. Tout allait bien entre nous, et je suis tombé amoureuse de lui, après un mois de conversation, il m’a dit qu’il partait en Afrique pour le boulot une fois dans ce pays, il a eu un problème avec la voiture de location qu’il avait loué, car elle était volée alors il devait payer une amende de 3 800 euros, mais il n’avait pas cette somme, c’est alors qu’il m’a demandé de lui prêter cette somme, ce que j’ai fait par mandat Western Union la semaine qui a suivi, il m’a encore demandé une somme de 4 600 euros, car il venait de se faire agresser, je lui ai encore envoyé ça mon mandat cash.
Ensuite, il me demanda un somme de 1200 euros, car il devait payer sa chambre d’hôtel, car on lui menaçait de le jeter à la porte-là, j’ai commencé à douter de sa sincérité alors j’ai exposé mon cas à une amie qui ma mise en contact avec Mr CHRISTIAN BOUSQUET qui est un agent Interpole qui m’a beaucoup aidé.
En effet, il m’a démontre que c’était de l’arnaque alors il m’a aidé à me faire rembourser avec un dédommagement de 1000 euros. VOICI L’ADRESSE : lieutenant.christian.bousquet@gmail.com » faites attention aux faux profils sur les sites de rencontre»

Encore un commentaire pour faire tomber dans leur piège, mes chers lecteurs! Non, mon lectorat n’est pas bête!!!

Ecrivé-je… J’insiste. Tiens! Une anecdote tombe de mon cocotier…

Il y a fort forrrt lointain, j’étais inscrite sur un site de rencontre. Gratuit. Désolée, mais par principe et par défaut de sous, jamais je n’aurais pu payer pour trouver un compagnon potable… J’en ai fait trois de sites en fait. J’en ai lu et vu de toutes les couleurs de la «misère» humaine masculine 😛.

Le personnage.

Une relation épistolaire se noua entre un homme et moi. Description: séduisant, antiquaire, libanais in Paris, artiste peintre à ses heures et pianiste. Un mec plutôt raffiné quoique mélancolique, en somme.

L’histoire. Qui dérape.

Au bout de quelques semaines, un jour qu’il était en déplacement béninois (la puce me gratta l’oreille gratte gratte…), il m’expliqua, que lui, antiquaire, avait besoin d’un virement en urgence, pour regagner Parisss… Heuuuuuuuuuu…

Bien-sûr, au préalable, il m’avait dépeint sa vie en déplacements constants, entre France-Afrique, à la recherche d’art, dare dare. Hummm… A l’annonce de cette mésaventure financière… Mon cerveau affiche «Contradictions-Contradictions-Contradictions».

En rouge. Alors, oui, c’est douloureux les filles! Parce que trouver un mec qui cause si bien, qu’il t’endort dans une couette moelleuse d’avenir tant espéré, et découvrir que c’est du flan. Ça te fait rouler sur les flancs! Toute retournée, je l’ai squizzé. Neeext!

Sans regret.

Demain, tous crétins ? On nous prend déjà, pour des cons.

Si vous me lisez habituellement, vous savez que mes propos ne sont pas «alarmistes», en tant que tels. Toujours, je tente de pooondéééreeer mon discours. Toujours j’essaye de fffffffreiner mon enthousiasme quasi autoritaire, il faut bien l’avouer… Et croyez-le bien, c’est un sacré boulot pour moi lol!!! 😌🙃😂

Mais là, pardonnez mon ardeur, y’a urgence!!! Attention, je vais aaalluuumer le feu (😂😢)… J’avais enregistré cette émission, et je la regarde à l’instant. Je pense qu’elle devrait être diffusée obligatoirement, à un maximum de personnes. Surtout pour les populations «vulnérables». Les noninformés

Moi, vous qui me lirez, comme beaucoup de gens sur cette terre, sommes munis des outils «intellectuels» pour chercher, exploiter, diffuser ce genre d’informations. Nous pouvons aussi équilibrer nos raisonnements, devant le flots d’infos, même si cela devient très difficile…..

….. Malheureusement, ce n’est pas à la portée de tous. Et je pense aux tous, au tout. Y penserez-vous? On peut, chacun d’entre nous, juste en parler, envoyer des courriels, des sms, afin qu’une prise de conscience voit ENFIN le jour. Ne pensez-vous pas que notre santé est plus importante que des popotins? Des résultats sportifs? Électoraux (hummm)? 😧

NB: aux sceptiques, j’écris, ne vous leurrez pas, nous dépendons tous les uns des autres. Un jour ou l’autre, on a besoin d’autrui. Un jour ou l’autre, on aide autrui. Nous sommes comme un seul organisme et nous sommes responsables les uns des autres. D’une manière ou d’une autre. Personne ne vit en complète autarcie.

Ainsi, plusss que le débat sur les perturbateurs endocriniens stricto sensu, il s’agit des produits chimiques dont on nous farcit le troufion depuis plus de soixante dix ans (70 dé-jà 😨). J’ai envie d’ouvrir mes poumons en grand et hurler un tonitruant STOOOOOOP!!!

Juridiquement, on fait appel au principe de précaution afin de prémunir le justiciable d’un mal, simplement, potentiel. Essayez d’en faire autant. C’est facile. Ne cédez pas à la facilité en envahissant votre intérieur (corps, esprit, logement) avec des tonnes de produits de consommation. Oui je sais, y’a deux fois facile… 😉

Essayez de vous libérer de ce qu’on vous a conditionné à faire.

Une anecdote que j’espère pas idiote.

Quand je tombe, par hasard, sur la pub Just Fab, j’ai just forte envie de jeter des vieilles savates à clous, à l’ancienne (vieux réflexes orientalo-russes lol) sur le Conseil d’administration de la SA (supposition) qui a décidé cette campagne ignoble. Une véritable insulte à la femme moderne.

Où tu entends d’abord un mec se plaindre de la tonne de chaussures de sa nana (vieux réflexe misogyne de «Ma nana me coûte un bras»)… Suivi de la récrimination en défense de la péta… Hum, gonzesse (les blondes, à l’attitude sexuée pour arriver à ses fin-ances, doivent apprécier ^^) qui sort qu’elle bosse, donc qu’elle achète autant de godasses qu’elle a pas de pieds à chausser.

Réduire la femme à ça… 😱 Et vous les nanas? Vous le prenez bien??? 😳😶😛

Place à la rrrévolusssionne!!! Action!

Bien-sûr, je n’écris pas qu’il faut arrêter toute consommation, j’écris, passons à la consom’action. Agissons pour préserver notre propre santé. C’est tout. Il n’est jamais trop tard pour bien faire. Et n’attendez pas des réglementations pour acheter ou cultiver des patates locales ou bio.

Tiens! En parlant de patate, une réflexion péruvienne entendue dans l’émission Very food trip au Brésil: «Les jeunes qui mangent du riz parfumé au pesticides, au lieu du quinoa traditionnel, sont moins résistants que les anciens.»

Pour le coup, il semble qu’il existe bien un complot, une compromission entre les industries agroalimentaires et pharmaceutiques. Ce sont eux qui nous prennent pour des cons… À l’échelon mondial? Certes. Leur prétexte favori? Nourrir le mOnde. Mon @€&!

J’entends encore ce mec allemand, son ton supérieur, quand il s’adresse aux Africains qui doivent travailler pour lui. «Oh mais il arrache le soja, il travaille mal». Et il montre comment faucher son poison, ce représentant de la faucheuse.

Lui et sa clique (Bayer), spolie cette terre. Ils empêchent les paysans de la travailler pour se nourrir. Qu’on vienne nous dire après qu’ils crèvent de faim, pour des raisons endogènes… Qu’on vienne nous dire qu’il vient leur offrir un job… 😠

On est tous contaminés, pesticidés, même ceux qui en font leur biz (tend la joue) ness 😙… C’est un sacré paradoxe de les voir, eux, crever d’un cancer. Sommes-nous tous déjà crétins? Ça expliquerait beaucoup d’écrits et de paroles, et de votes extrêmes. Au hasard…

Je réponds:

On doit changer…..

Zen Zen Zen! Sans benz benz benz…

On dirait un moteur qui se la coule douce ✌✌✌. Et bien, c’est exactement cela! 😊. Même attaquée de toute part, je ne sais pas comment je fais pour retrouver mon zenintérieur 🤔… Marque déposée hhh.

Pour les zamateurs de rap, mon titre fait alluzion à un célèbre morzeau d’anthologie de NTM. Perso, je trouve que ça déchire sa mère!!! 😂😂😂😂😂

Tout à l’heure, je gambadais gaiement derrière mon aînée, toute excitée à l’école… Y paraît qu’il va neiger demain! 😱😉❄. Quelques fois, les petits sont dans tous leurs états, tu sais pas pourquoi.

Et bien, c’était un jour mémorable. Je ne l’ai jamais vue agir ainsi, elle a fait un «sprint» sur les genoux (!) jusqu’au porte-manteaux MDR!!! Après, elle s’est couchée sur le banc pour faire le «bébé» qu’on chausse. 😝

La maîtresse m’a confiée qu’elle lui avait parlé! 😱 Ô miracle!!! C’est une sacrée petite coquine, ma Sara 😂. Témoin de ce moment exceptionnel, une maman s’appelant Naïma… Dès que sa fille vit la mienne, elle s’empressa de l’imiter lol!!!

J’ai ri, mais ri, je ne parvenais pas à m’arrêter 😊. La fougue de la jeunesse, ça vous réveille les zygomatiques 😉. Alors, j’ai interpellé cette maman, j’lui ai dit «Je t’ai rebaptisée, je t’appellerai désormais ZenNaïma!».

En effet, il y a une semaine, elle m’avait confié avoir réussi à faire une sieste dans sa journée de ouf, waaaaaa!!!????… 😧😵😰. C’est le principal problème des mamans qui se débrouillent seules: le manque de repos. Et oui, y’a personne pour prendre le relais de temps à autre…

Interloquée, elle me demanda de répéter (elle aussi a trois enfants en bas âge, vous n’imaginez pas la concentration que cela demande). Quand elle eut compris, elle me précisa son nom de famille qui commence par un z, finit par un n, avec une voyelle au milieu.

Ainsi, je l’appellerai ZenNaïmaZin. Alors, elle finit par me dire «tu devrais écrire un article sur ton blog».

Et ben, voooilààà!!! 😂😂😂😂😂

Toute la musique que j’aime, l’élan fédérateur.

Yep! Je crois qu’il n’y a rien de plus fédérateur à travers le monde, que le Rock n’Roll.

Le monde africain a accouché dans la dooouleuuur et le sssang, de l’esclavage, du rythme!!!

Et il nous habite tous… Sous toutes ses formes, il déboule, défoule, dérouille les jeunes. Les vieux dérouillent ^^…

Le battement des tambours, tel celui du cœur, le crissement des guitares, comme un cri dans le noir. La voix en écho…

Pour moi, c’est ça le rock…

Il syncrétise la révolte de la jeunesse, il est une vague roll’ante, dévastatrice de diktat. Les oppresseurs tremblent…

Pour moi, c’est ça son roll…

Vive le rock!

Histoire de gueule.

Quoi ma gueule?
Qu’est-ce qu’elle a ma gueule?
Quelque chose qui ne va pas?
Elle ne te revient pas?
Oh je sais que tu n’as rien dit
C’est ton œil que je prends au mot
Souvent un seul regard suffit
Pour vous planter mieux qu’un couteau
Quoi, ma gueule?
Qu’est-ce qu’elle a ma gueule?
Si tu veux te la payer
Viens je rends la monnaie
T’as rien dit tu l’as déjà dit
On ne va pas y passer la nuit
Ma gueule et moi on est de sortie
On cherchait plutôt des amis

Quoi, ma gueule?
Mais qu’est-ce qu’elle a ma gueule?
Quoi, ma gueule?
Qu’est ce qu’elle a ma gueule?

Quoi, ma gueule?
Qu’est ce qu’elle a ma gueule?
Oui elle a une grande gueule
Oui elle me fait la gueule
Elle s’imagine que je lui doit tout
Sans elle je n’aurais jamais plané
Sans elle je ne vaudrais pas un clou
Ma gueule a bien le droit de rêver

Quoi, ma gueule?
Qu’est-ce qu’elle a ma gueule?
De galères en galères
Elle a fait toutes mes guerres
Chaque nuit blanche chaque jour sombre
Chaque heure saignée y est ridée
Elle ne m’a pas lâché d’une ombre
Quand j’avais mal, même qu’elle pleurait

Quoi, ma gueule?
Mais qu’est-ce qu’elle a ma gueule?
Quoi, ma gueule ?
Qu’est-ce qu’elle a ma gueule?

Quoi, ma gueule?
Qu’est-ce qu’elle a ma gueule?
Je m’en fous qu’elle soit belle
Au moins elle est fidèle

C’est pas comme une que je connais
Une qui me laisse crever tout seul
Mais je ne veux même pas en parler
Une qui se fout bien de ma gueule.

Moi ta gueule, je l’oublierai jamais. Tu représentais la liberté d’agir, de bouger, de l’ouvrir. Le Made in USA in France. Le lien. The link du In. Jamais t’as été Out.

Comme un vent de liberté qui venait de là-bas dans les années 60. C’est ma mère qui m’a passé le virus des yéyés! 😊 God bless you, God bless her… 😢

Un jour, t’as dit que tu trouvais con les frontières, et t’avais bien raison. Maintenant, tu peux ouvrir grandes tes ailes Johnny, t’es libéré de ce monde pour de bon.

Y’a tellement de gens qui t’aiment. On t’écoutera jusqu’à la fin du monde… 💓💓 💓💓 💓💓 💔

😭😭😭😭😭😭😭😭😭😭😭😭

https://youtu.be/4LyLFIs2d18